19 statistiques surprenantes sur le E-commerce que vous devez connaître en 2022

 

La plupart des spécialistes du marketing veulent garder une longueur d’avance lorsqu’il s’agit de savoir ce que veulent les consommateurs. Et c’est logique. Plus vous en savez sur vos consommateurs, mieux vous pouvez commercialiser vos produits et services et augmenter vos revenus en ligne. 

Mais pour entrer dans l’esprit des consommateurs quotidiens, vous devez comprendre ce qu’ils attendent et recherchent lorsqu’ils font des achats en ligne et, surtout, adapter votre boutique pour non seulement répondre à ces besoins, mais les dépasser indéfiniment. 

Dans cet article, je vous présenterai 19 statistiques sur le commerce électronique qui vous aideront à mieux comprendre les consommateurs d’aujourd’hui et leurs habitudes d’achat, ainsi que des exemples concrets pour vous aider à développer une stratégie marketing efficace.

Vous voulez les meilleures ressources marketing de la planète ?

Accédez à notre fichier d’analyse contenant des exemples d’appels à l’action, des modèles d’e-mails, des pages de commerce électronique performantes, et bien plus encore.

 
 

Table des matières

1. Il y avait 1,8 milliard d’acheteurs numériques mondiaux en 2018 (Statista).

2. Les hommes dépensent 68 % de plus en ligne que les femmes (KPMG).

3. La génération X achète davantage en ligne que les baby-boomers et les milléniaux (KPMG).

4. En 2019, les ventes de commerce électronique ont représenté 14,1 pour cent de toutes les ventes au détail dans le monde (Statista).

5. Il y a plus de 286 millions de comptes PayPal actifs dans le monde (Statista).

6. Au premier trimestre 2019, 2,72 % des visites de sites de commerce électronique se sont transformées en achats (Statista).

7. Au 1er trimestre 2019, les smartphones représentaient 65 % des visites de sites de vente au détail dans le monde (Statista).

8. Soixante-cinq pour cent des consommateurs consultent des comparaisons de prix sur mobile lorsqu’ils se trouvent dans un magasin physique (KPMG). 

9. La raison numéro un pour laquelle les gens font des achats en ligne est qu’ils peuvent le faire 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 (KPMG). 

10. Trente pour cent des consommateurs disent préférer acheter sur un site Web où ils ont déjà acheté (KPMG). 

11. Cinquante-neuf pour cent des 16-36 ans se rendent sur Amazon avant tout autre site de commerce électronique (Inviqa).

12. Cinquante-trois pour cent des acheteurs en ligne abandonnent leur panier en raison de coûts supplémentaires inattendus (Institut Baymard) 

13. Les e-mails de panier abandonné ont un taux d’ouverture moyen de 45 pour cent (Moosend)

14. Les e-mails de paniers abandonnés envoyés dans les 20 minutes ont un taux de conversion moyen de 5,2 % (PrestaShop).

15. Les campagnes d’incitation à la sortie convertissent entre 2 et 4 % des visiteurs ayant abandonné leur panier (Drip).

16. Trente pour cent des consommateurs en ligne ont publié des commentaires sur les produits en ligne (KPMG).

17. Quatre-vingt-un pour cent des consommateurs font confiance aux conseils de la famille et des amis plutôt qu’aux entreprises (HubSpot)

18. Quatre-vingt pour cent des personnes interrogées ont déclaré avoir cessé de faire des affaires avec une entreprise en raison d’une mauvaise expérience client (HubSpot).

19. Cinquante et un pour cent des consommateurs font confiance aux entreprises qui permettent aux visiteurs de contacter facilement les personnes derrière l’entreprise (KPMG)

Première partie : Données démographiques

1. Il y avait 1,8 milliard d’acheteurs numériques mondiaux en 2018 (Statista)

Au moment d’écrire ces lignes, il y a 7,7 milliards de personnes dans le Monde. 

Cela signifie que 21,55 % de la population mondiale achète en ligne, et en 2021, ce nombre devrait passer à plus de 2,14 milliards.

C’est un énorme réservoir d’acheteurs potentiels.

Donc, si vous ne vendez pas encore en ligne, ces chiffres devraient vous convaincre de le faire.

Mais comme le nombre d’acheteurs en ligne augmente, de plus en plus d’entreprises en ligne apparaissent, ce qui crée un marché féroce et concurrentiel.

Il est donc plus difficile pour les entreprises en ligne de se démarquer de leurs concurrents, et la nécessité de trouver de nouveaux moyens créatifs de promouvoir votre produit augmente.

À retenir 

Vous ne pouvez pas vous adresser à tout le monde, il est donc important de comprendre votre acheteur cible pour savoir ce qui le motive. Personnalisez vos efforts de marketing en fonction de l’individu et vous aurez de bien meilleures chances de survivre face à la concurrence.

2. Les hommes dépensent 68 % de plus en ligne que les femmes (KPMG)

J’ai été choqué lorsque j’ai lu cette statistique pour la première fois, mais quand on y réfléchit, elle prend tout son sens.

En moyenne, les hommes dépensent 220 dollars par transaction, contre 151 dollars pour les femmes. Ce n’est donc pas que les hommes achètent plus que les femmes, c’est qu’ils dépensent plus par transaction. 

Les consommateurs masculins sont plus susceptibles d’acheter des articles plus coûteux, tels que des produits de toilette et des appareils électroniques. Les femmes, en revanche, ont tendance à acheter des articles moins chers, comme des cosmétiques et des produits de soins de la peau. De plus, lorsque les hommes font des achats en ligne, ils ont tendance à être efficaces, c’est-à-dire qu’ils achètent en gros pour gagner du temps.

Ainsi, lorsque vous vendez à un public masculin, vous pouvez augmenter les conversions en proposant des produits connexes et des offres groupées. 

Voici un exemple tiré de Harry’s :

Harry's Checkout

Lorsque les prospects passent à la caisse de Harry’s, ils peuvent ajouter des produits qui complètent leur commande, comme un support de rasoir ou un baume après-rasage.

Le fait de proposer des produits connexes lors du passage à la caisse permet aux clients – hommes et femmes – d’ajouter rapidement des articles sans avoir à abandonner leur panier pour chercher d’autres produits.

À retenir 

N’affichez que les articles en rapport avec ce qui se trouve déjà dans le panier. Si les articles associés vont bien avec le(s) article(s) dans le panier, les prospects sont plus susceptibles de les acheter également.

3. La génération X achète plus en ligne que les baby-boomers et les milléniaux (KPMG)

Les personnes nées entre 1966 et 1981, ou “génération X”, effectuent plus d’achats en ligne que tout autre groupe d’âge, avec une moyenne de près de 19 transactions par an.

Cela peut en surprendre plus d’un, étant donné que les Millennials sont les natifs numériques de notre société.

Cependant, à mesure que les Millennials vieillissent, entrent dans la vie active et fondent des familles, leurs dépenses augmentent. On s’attend à ce que les achats en ligne des Millennials augmentent de façon exponentielle à l’avenir et dépassent de loin les dépenses en ligne des générations plus âgées. 

Par conséquent, si vous souhaitez commercialiser vos produits auprès des Millennials, vous devez créer une proposition de valeur à laquelle ils peuvent s’identifier. Les Millennials considèrent les produits qu’ils achètent comme une extension de leur image, et si un produit n’a pas un effet positif sur l’image qu’ils souhaitent avoir d’eux-mêmes, ils ne l’achèteront pas. 

À retenir 

Vous devez vendre aux Millennials une histoire. Demandez-vous : “Quel est le scénario dans lequel votre produit les aidera à surmonter un problème ou à se sentir mieux ?”

Partie 2 : Paiement et dépenses

4. En 2019, les ventes de commerce électronique ont représenté 14,1 % de toutes les ventes au détail dans le monde (Statista)

Sachant que plus d’un dixième de toutes les ventes au détail sont réalisées en ligne, vous ne pouvez pas sous-estimer l’importance de l’optimisation continue de votre boutique en ligne.

Les achats en ligne sont plus populaires que jamais, et d’ici 2021, les ventes en ligne devraient atteindre 17,5 % des ventes au détail dans le monde.

Cela signifie que les détaillants en ligne disposent d’un plus grand potentiel pour augmenter le trafic et les conversions, et qu’ils ont la possibilité de créer une meilleure expérience en ligne (un domaine dans lequel la plupart des boutiques en ligne échouent).

À retenir 

Donnez la priorité à l’expérience utilisateur avant tout. Une proposition de valeur convaincante ne vaut rien si les visiteurs ont une mauvaise expérience sur votre site. Ceci est particulièrement important lorsqu’il s’agit de votre flux de paiement.

5. Il y a plus de 286 millions de comptes PayPal actifs dans le monde (Statista)

Il s’agit d’une croissance de 17 % en glissement annuel, contre 220 millions en 2017.

Avec PayPal, les prospects peuvent acheter des produits en ligne sans avoir à sortir leur carte de crédit, ce qui simplifie encore plus le processus de paiement.

Plus un prospect peut passer rapidement et facilement à votre caisse, plus il est susceptible de compléter son achat.

Mais cela ne signifie pas que les paiements par carte de crédit sont morts. Selon un rapport, 42 % des acheteurs en ligne préfèrent payer avec leur carte de crédit.

Conclusion ? En offrant aux visiteurs plusieurs options de paiement, vous augmenterez les taux de conversion et réduirez les abandons de panier.

À retenir 

Faites un sondage auprès de vos clients pour déterminer leurs options de paiement préférées. Plus les options que vous proposez sont pertinentes, plus vous avez de chances de gagner de l’argent.

6. Au premier trimestre 2019, 2,72 % des visites de sites de commerce électronique se sont transformées en achats (Statista)

Avec un taux de conversion moyen de seulement 2,72 %, le commerce électronique a une grande marge de progression. 

Convertir les visiteurs en clients devient de plus en plus difficile en raison de la concurrence féroce en ligne. 

Au grand dam de nombreux propriétaires d’entreprises, proposer des prix bas ou les meilleurs produits ne suffit plus. Vous devez offrir une expérience d’achat personnelle à chaque visiteur.

Voici l’exemple d’ASOS, qui reconnaît les visiteurs qui reviennent :

ASOS Customer Account

J’ai fait de nombreux achats chez ASOS et, grâce aux cookies utilisés par ASOS, je n’ai pas besoin de me connecter à chaque fois que je visite leur site.

À retenir 

Utilisez vos paramètres de cookies pour reconnaître les clients qui reviennent et leur permettre d’acheter à nouveau facilement. Vous devriez également créer des campagnes qui ciblent des segments spécifiques de visiteurs qui n’ont pas acheté chez vous auparavant. Plus vos campagnes sont personnalisées, plus il y a de chances qu’ils deviennent des clients ou au moins des prospects.

7. Au premier trimestre 2019, les smartphones ont représenté 65 % des visites de sites de vente au détail dans le monde (Statista)

Le commerce mobile gagne lentement du terrain sur le desktop.

C’est désormais l’appareil préféré pour naviguer en ligne, le desktop ne représentant que 30 % des visites de commerces en ligne.

Mais l’ordinateur reste l’appareil de prédilection lorsqu’il s’agit d’effectuer des commandes.

Le mobile représente 46 % des commandes en ligne, contre 54 % pour l’ordinateur.

Cette situation constitue un défi pour le commerce électronique :

Le parcours d’achat n’est plus simple. 

Les consommateurs passent d’un canal et d’un appareil à l’autre et leurs habitudes d’achat sont sporadiques. 

Les clients potentiels laissent des articles dans leur panier sur mobile et lorsqu’ils reviennent à leur panier sur ordinateur, les articles ont disparu. 

Dans cette optique, vous devez tenir compte du parcours de l’utilisateur sur tous les appareils si vous voulez optimiser les conversions.

À retenir 

Intégrez une stratégie de marketing omnicanal avec des informations en temps réel sur tous les canaux et appareils. Cela signifie mettre à jour les informations en temps réel, afin que les utilisateurs puissent accéder à leur panier sur n’importe quel appareil, passer immédiatement à la caisse et poursuivre leurs achats. Pour en savoir plus sur la façon de convertir les visiteurs mobiles, lisez cet article.

Partie 3 : Habitudes d’achat

8. 65% des consommateurs consultent des comparaisons de prix sur mobile lorsqu’ils sont dans un magasin physique (KPMG

Nous l’avons tous fait, n’est-ce pas ?

Vous voulez acheter quelque chose en ligne, mais vous voulez être sûr de ne pas payer trop cher. Vous allez donc en ligne pour voir si le produit est disponible ailleurs à un prix inférieur.

Pour éviter que les prospects n’abandonnent un magasin en ligne ou hors ligne, de nombreuses entreprises utilisent la correspondance des prix. 

Voici un exemple tiré d’eBay :

eBay Homepage

Avec la correspondance des prix, vous pouvez empêcher les prospects d’acheter le produit chez un concurrent à cause du prix.

Si un consommateur se trouve dans votre magasin physique, les chances qu’il aille acheter un produit ailleurs si vous proposez la correspondance des prix sont minces.

À retenir 

Si vous proposez de vous aligner sur les prix de la concurrence, vous devez le faire savoir dans votre magasin, en ligne et hors ligne. Faites-le apparaître sur votre page d’accueil ou sur un panneau dans votre magasin physique pour une plus grande visibilité.

9. La raison numéro un pour laquelle les gens font des achats en ligne est qu’ils peuvent le faire 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 (KPMG

58% des consommateurs font leurs achats en ligne en raison des heures d’ouverture (ou de l’absence d’heures d’ouverture).

L’Internet ne ferme jamais, ce qui permet aux consommateurs d’acheter facilement n’importe quel produit à n’importe quel moment.

Le shopping, pour beaucoup de gens, n’a jamais été aussi pratique.

Mais même si votre boutique en ligne ne ferme pas, votre service clientèle, lui, ferme.

Pour anticiper les problèmes potentiels avec les prospects qui ne peuvent pas vous contacter en dehors des heures de bureau, créez des campagnes de contact distinctes pour les heures d’ouverture et les heures de fermeture. Ainsi, vous pouvez indiquer aux visiteurs quand ils doivent s’attendre à recevoir une réponse si votre personnel est hors ligne.

Voici à quoi pourraient ressembler ces deux campagnes.

Pendant les heures d’ouverture :

Contact Popup

Pendant les heures de fermeture :

Contact Teaser

A retenir

Programmez les campagnes à l’avance pour qu’elles s’activent et se désactivent au moment voulu. Si vous faites savoir à vos prospects quand ils peuvent s’attendre à une réponse, ils seront plus patients avec vous (et plus enclins à acheter).

10. Trente pour cent des consommateurs déclarent préférer acheter sur un site Web où ils ont déjà acheté (KPMG)

Nous sommes des créatures d’habitudes. Lorsqu’il s’agit d’acheter en ligne, nous nous fions à nos propres expériences et à celles des autres pour influencer nos décisions d’achat. 

Lorsque les consommateurs ont eu une bonne expérience avec une marque, ils sont plus susceptibles de revenir vers cette marque et même de la recommander à d’autres.

C’est pourquoi vous devriez essayer d’inciter vos nouveaux clients à s’inscrire à votre programme de fidélité ou à votre newsletter. Vous pourrez ensuite les contacter par le biais de l’ e-mail marketing et les transformer en acheteurs réguliers.

Le meilleur moment pour demander aux clients de le faire est sur votre page de remerciement après qu’ils aient acheté chez vous.

Voici un exemple de la façon dont vous pouvez demander aux nouveaux clients de s’inscrire à votre club de fidélité :

Email Popup

À retenir

Tenez compte de la position de vos clients dans le parcours de l’acheteur. S’ils viennent d’acheter quelque chose, ils risquent de ne pas bien réagir à un e-mail de vente le lendemain. Mais si vous les ciblez au fil du temps avec des offres pertinentes basées sur leur historique d’achat, ils reviendront très probablement dans votre magasin.

11. Cinquante-neuf pour cent des 16-36 ans se rendent sur Amazon avant tout autre site de commerce électronique (Inviqa)

Je pense que nous sommes tous d’accord pour dire qu’Amazon est un concurrent de choix sur le marché du commerce électronique.

Là encore, il s’agit d’une question de commodité. Si un prospect peut acheter tous les articles dont il a besoin au même endroit, c’est une évidence.

Donc, pour répondre à cette tendance croissante, envisagez de vendre sur Amazon, si votre pays le permet.

Vous pouvez même ajouter un bouton d’appel à l’action sur votre site qui renvoie à l’article sur Amazon.

Voici un exemple de Breakthrough Clothing :

Breakthrough Product Page Example

À retenir

Pour vendre vos produits sur Amazon, faites en sorte que le parcours entre votre page produit et la page produit correspondante sur Amazon soit aussi fluide que possible.

Partie 4 : Abandon du chariot

12. Cinquante-trois pour cent des acheteurs en ligne abandonnent leur panier en raison de coûts supplémentaires inattendus (Baymard Institute)

Les “coûts supplémentaires inattendus” comprennent les taxes, les frais et, bien sûr, les frais d’expédition.

Pour éviter que les acheteurs abandonnent leur panier, informez les visiteurs de tous les coûts supplémentaires avant qu’ils ne passent à la caisse. Vous pouvez également offrir la livraison gratuite pour les commandes supérieures à un certain montant afin de réduire les abandons de panier et d’augmenter la valeur moyenne des commandes.

Selon HubSpot, 24 % des acheteurs sont prêts à dépenser plus pour bénéficier de la livraison gratuite, ce qui constitue un excellent moyen d’augmenter la valeur moyenne des commandes.

Chaque fois qu’un visiteur ajoute un article à son panier, suivez la valeur du panier et déclenchez une campagne dans la première étape de votre panier. Ensuite, si la valeur de la commande n’est pas assez élevée, offrez la livraison gratuite.

Pour encourager les visiteurs à acheter davantage, vous pouvez ajouter des recommandations de produits dans votre campagne avec un appel à l’action “ajouter au panier”.

Voici un exemple :

Product Recommendations Popup

A retenir

Identifiez les raisons pour lesquelles les acheteurs abandonnent leur commande et répondez à ces raisons par une campagne d’intention de sortie ou par un e-mail de panier abandonné.

13. Les e-mails relatifs aux paniers abandonnés ont un taux d’ouverture moyen de 45 % (Moosend)

Si vous avez déjà renoncé à passer à la caisse avant de terminer une commande, vous avez probablement reçu un e-mail de panier abandonné. 

Et si c’est le cas, vous savez que son objectif est de vous aider à surmonter vos objections et à acheter quelque chose. 

Le revenu moyen par e-mail de panier abandonné est de 5,64 $, contre seulement 0,02 $ pour les e-mails promotionnels et 0,18 $ par e-mail de bienvenue que vous envoyez.

Il y a donc beaucoup d’argent à gagner ici.

Voici un bon exemple de Man Crates :

Man Crates Email Example

A retenir

Il y a une raison pour laquelle nous ajoutons des articles à notre panier – et une raison, ou des raisons, pour lesquelles nous avons choisi de ne pas acheter. Si vous parvenez à identifier ces deux raisons avec vos prospects, vous êtes déjà sur la bonne voie pour rédiger le parfait e-mail de relance.

14. Les e-mails de panier abandonné envoyés dans les 20 minutes ont un taux de conversion moyen de 5,2 % (PrestaShop)

Le timing de vos emails de panier abandonné a un effet important sur les taux de conversion.

Les e-mails envoyés dans l’heure ont un taux de conversion moyen de 4,5 %, tandis que les e-mails envoyés plus de 24 heures après l’abandon du panier ne convertissent qu’à environ 2,6 %.

Les consommateurs sont constamment bombardés de matériel promotionnel, et il est donc plus difficile pour les spécialistes du marketing de rester au premier plan auprès des prospects.

C’est pourquoi il est si important d’envoyer des e-mails d’abandon de panier directement après qu’un prospect a abandonné son panier, afin de s’assurer que votre marque est toujours présente à l’esprit lorsqu’il reçoit l’e-mail.

Voici un exemple provenant de Bean Box

Bean Box Email Example

Cet e-mail est arrivé dix minutes seulement après l’abandon de mon panier, alors que je pensais encore au café.

À retenir 

Automatisez vos e-mails de paniers abandonnés et déclenchez leur envoi dans les 20 minutes qui suivent l’abandon du panier par un prospect. Veillez à rédiger un objet convaincant et à inclure les articles du panier dans l’e-mail, ainsi que plusieurs appels à l’action pour retourner au panier.

15. Les campagnes d’incitation à la sortie convertissent entre 2 et 4 % des visiteurs qui abandonnent (Drip)

Je sais ce que vous pensez. 

Oui, les campagnes d’intention de sortie sont ennuyeuses… 

Mais seulement si vous les utilisez mal.

Une bonne pratique consiste à ajouter des campagnes d’indication de sortie à votre caisse pour réduire les abandons de panier. Grâce aux campagnes d’indication de sortie, vous pouvez transformer les visiteurs qui abandonnent leur panier en clients potentiels ou, mieux encore, les inciter à finaliser leur achat. 
Voici un exemple de minimvum qui se concentre sur l’obtention de pistes

Minimum Popup

Cette campagne spécifique a eu un taux de conversion de 37,4 % lorsqu’elle était en ligne. 

Une autre option consiste à donner le code de réduction directement dans la campagne comme Nicehair

Discount Popup Example

Nicehair a testé cette campagne sur ses différents sites (site international, site danois, site suédois et site norvégien) pendant une période limitée pour voir s’ils pouvaient réduire les abandons de panier. 

Ils ont clairement indiqué que le code de réduction devait être utilisé immédiatement, encourageant ainsi les acheteurs qui abandonnent leur panier à poursuivre leur achat. 

Le taux de conversion moyen de cette campagne sur les quatre sites ? Un taux étonnant de 44,76 %. C’est exact : près de la moitié des visiteurs qui étaient sur le point d’abandonner leur panier y sont revenus après avoir vu cette campagne. 

Mais même si ces deux campagnes ont obtenu de si bons résultats, Nicehair et Minimum savent qu’il est important d’utiliser les remises avec parcimonie. 

Lorsque vous n’utilisez pas souvent les remises, vous pouvez vous contenter d’offrir des remises moins importantes et avoir quand même un grand succès avec votre campagne. 

À retenir 

Identifiez les raisons pour lesquelles les visiteurs abandonnent leur panier et essayez d’éliminer cette préoccupation dans vos campagnes d’intention de sortie. Utilisez les remises avec parcimonie et réfléchissez aux autres avantages que vous pouvez offrir aux acheteurs qui abandonnent leur panier. (Par exemple, proposez de sauvegarder le panier, informez-les lorsque des articles sont en promotion, invitez-les à vous contacter pour d’éventuelles questions, etc.)

Partie 5 : Critiques et service à la clientèle

16. Trente pour cent des consommateurs en ligne ont donné leur avis sur un produit en ligne (KPMG)

Les évaluations sont très efficaces lorsqu’il s’agit d’inciter les prospects à faire un achat. C’est pourquoi vous devez toujours encourager vos visiteurs à donner leur avis sur leur expérience d’achat.

Le meilleur moment pour demander un avis est juste après l’achat, sur votre page de remerciement.

Voici un exemple tiré de Livingshop :

Feedback Popup Example

Si les clients ne répondent pas à ce qui précède, vous devez les relancer par e-mail, comme Billigvoks :

Si vos clients ont évalué votre entreprise sur des sites d’évaluation tels que Trustpilot, vous devez inclure certaines de ces évaluations sur votre site Web.

Il ne suffit pas de les placer sur des sites tiers si vous voulez qu’ils soient efficaces – ils doivent être là où l’action se passe, c’est-à-dire sur votre site Web.

À retenir

Encouragez les clients à laisser des avis et mettez-les en valeur sur votre site Web. Si vous avez une section d’évaluation sur vos pages de produits, vous devez également inclure les mauvaises évaluations. Dans le cas contraire, les bons avis ne seront pas dignes de confiance.

17. Quatre-vingt-un pour cent des consommateurs font confiance aux conseils de leur famille et de leurs amis plutôt qu’à ceux des entreprises (HubSpot)

Grâce au commerce en ligne, les consommateurs peuvent facilement montrer un produit spécifique à leurs amis ou à leur famille afin d’obtenir un deuxième avis avant de l’acheter. 

Ce partage peut se faire par le biais d’un lien sur un SMS, un e-mail, un média social ou d’autres canaux. 

Si les amis et la famille recommandent un produit plutôt qu’un autre, nous sommes plus susceptibles de choisir celui qui est recommandé, indépendamment du prix et de la qualité. 

Pour inciter les visiteurs à acheter, incluez différentes options de partage qui aideront les clients potentiels à obtenir un pouce en l’air de leurs amis.

Vous pouvez également faire comme Mulberry et inclure une option “Hint hint” sur les pages de produits :

Mulberry Hint Hint Example

Lorsque vous cliquez sur le bouton, cette popup se déclenche, vous donnant la possibilité d’envoyer un e-mail à un ami pour l’informer que vous aimez ce produit.

Mulberry Hint Hint Example 2

Voici à quoi ressemble l’e-mail :

Mulberry Hint Hint Example 3

À retenir

Faites en sorte que les consommateurs puissent facilement partager les produits de votre site avec leurs amis et leur famille par le biais de différents canaux. Veillez à inclure un lien direct vers le produit ainsi qu’une image du produit.

18. Quatre-vingt pour cent des personnes interrogées ont déclaré avoir cessé de faire des affaires avec une entreprise en raison d’une mauvaise expérience client (HubSpot)

Quelqu’un a dit un jour de ne jamais sous-estimer le pouvoir d’un sourire. (Ou peut-être que c’était moi, je ne me souviens plus.)

Bien que nous ne puissions peut-être pas sourire à nos clients en ligne, nous pouvons les faire se sentir appréciés en étant positifs et en leur offrant une expérience unique lorsqu’ils entrent en contact avec nous.

Une expérience négative restera plus longtemps dans l’esprit des prospects qu’une expérience positive.

C’est pourquoi vous devez veiller à ce que chaque personne qui interagit avec votre marque vive une bonne expérience.

Une bonne idée est de sonder les visiteurs de votre site pour obtenir des idées sur la façon d’améliorer l’expérience client sur votre site, même si vous pensez qu’elle est déjà bonne. 

Pour ce faire, vous pouvez notamment utiliser une campagne en plusieurs étapes sur votre site pour demander poliment aux visiteurs de vous faire part de leurs commentaires.

Voici un exemple de ce à quoi cela pourrait ressembler :

Multistep Popup Example

À retenir

Sondez les visiteurs et demandez-leur leur expérience. Plus vous aurez d’informations, mieux vous pourrez prévenir les expériences négatives.

19. 51% des consommateurs font confiance aux entreprises qui permettent aux visiteurs de contacter facilement les personnes à l’origine de l’entreprise (KPMG)

Combien de fois avez-vous voulu entrer en contact avec une entreprise et n’avez pas été en mesure de trouver ses coordonnées ?

Plus d’une fois, n’est-ce pas ?

Ce n’est pas une bonne expérience pour l’utilisateur. 

Vous devez faire en sorte qu’il soit facile pour les gens d’entrer en contact avec vous. Imaginez qu’un client potentiel ne puisse pas vous contacter et qu’il décide d’aller voir ailleurs.

Pour éviter cela, vous pouvez ajouter à votre site une campagne de contact invitant les visiteurs à prendre contact avec vous.

Voici à quoi cela pourrait ressembler :

Contact Popup

À retenir 

Invitez les visiteurs à vous contacter afin que vous puissiez répondre à leurs questions ou préoccupations. Personnalisez vos formulaires de contact en ajoutant des photos de votre personnel, et personnalisez les campagnes en fonction des différentes pages de votre site.

 
 

Conclusion

Pour développer une stratégie marketing efficace pour votre boutique en ligne, il faut connaître les statistiques, les tendances et les habitudes des consommateurs en matière de commerce électronique.

J’espère que cet article vous a donné les éléments nécessaires pour vous aider à mettre en place cette stratégie et que vous avez trouvé certaines des réponses que vous recherchiez.

Êtes-vous tombé sur des statistiques surprenantes sur le commerce électronique dernièrement ? Laissez un commentaire ci-dessous.